Hydrocarbures

Le ministre du Pétrole apporte des éclairages sur une plainte contre la chinoise CNPC au sujet de la mort des chameaux à Diffa

Le ministre du Pétrole apporte des éclairages sur une plainte contre la chinoise CNPC au sujet de la mort des chameaux à Diffa

(Niamey et les 2 jours) - Saisi par la Commission nationale des droits humains (CNDH) suite à une plainte accusant la société chinoise CNPC d’être à l’origine de la mort des chameaux dans la commune rurale de N’Gourti dans la région de Diffa, le ministre du Pétrole explique.

« La mortalité des chameaux en question ne saurait être attribuée directement ou indirectement aux activités de la CNPC, dès lors que le laboratoire Lanspex avait déjà donné ses premiers résultats mettant hors de cause les activités pétrolières de la CNPC ».

Cependant, précise le ministre Foumakoye Gado, une contre-expertise a été commanditée. Et des prélèvements effectués sur les cadavres d’animaux, les résidus et les boues, ont été envoyés à un laboratoire au Sénégal et les résultats sont attendus incessamment.

Le membre du gouvernement a tenu à rassurer la CNDH sur le fait que tous les cas de préjudices dont la CNPC a été véritablement responsable, ont été pris en charge. Mais, « elle ne saurait endosser la responsabilité des pertes d’animaux qui sont étrangères à son exploitation pétrolière et dont les causes doivent être cherchées ailleurs ».

Rappelons que la China national petroleum corporation (CNPC) est un des leaders mondiaux dans la production et la distribution du pétrole et du gaz, basée à Pékin et créée en 1988. Actuellement, la CNPC exploite le pétrole du bloc d’Agadem à l’Est du Niger. Selon le ministre du Pétrole, l'entreprise chinoise a déjà investi d'importantes sommes d'argent depuis 2007 dans la prospection de l'or noir dont 4 milliards de dollars pour le seul bloc Agadem.

Please publish modules in offcanvas position.