Hydrocarbures

Le gouvernement nigérien confirme la découverte d’un nouveau bassin pétrolier à la frontière avec l’Algérie par la Sonatrach

Le gouvernement nigérien confirme la découverte d’un nouveau bassin pétrolier à la frontière avec l’Algérie par la Sonatrach

(Niamey et les 2 jours) - En Conseil des ministres du 15 novembre dernier, le gouvernement a confirmé la découverte par la société algérienne Sonatrach d’un nouveau gisement de pétrole à Kafra, au Nord du Niger, à la frontière avec l’Algérie.

« Le forage réalisé sur le bloc Kafra entre décembre 2017 et février 2018 a permis de confirmer l’existence d’un nouveau bassin pétrolier à la frontière Niger-Algérie.», a-t-il affirmé dans un communiqué. 

Et sur la base de ce résultat, l’opérateur du bloc souhaite réaliser des travaux à plus forte valeur ajoutée que ceux qui étaient prévus dans le contrat de partage de production (CPP).   

A cet effet, le gouvernement a approuvé lors du Conseil des ministres du 15 novembre dernier, l’Avenant n°1 au CPP relatif à ce bloc Kafra.

Cette décision « intervient dans le cadre de cette modification qui permettra d’affiner la compréhension du réservoir, l’estimation des réserves et de déterminer ainsi les quantités additionnelles à découvrir pour la mise en production des gisements de cette nouvelle zone », précise le gouvernement.

Cette nouvelle découverte va certainement permettre au Niger de renforcer sa production afin d’atteindre ses objectifs de produire 110 000 barils/jour en 2021 contre 20 000 barils/jour actuellement.

Pour mémoire, la Sonatrach a obtenu en 2005 un permis de prospection à Kafra, qui a été converti en un contrat de partage de production signé en août 2015.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.