Hydrocarbures

Niger : les employés du pétrolier chinois CNPC sont en grève

Niger : les employés du pétrolier chinois CNPC sont en grève

(Niamey et les 2 jours) - Deux jours, du lundi 7 novembre au mardi 8 novembre 2016. C’est le temps que durera la grève du personnel nigérien de la China National Petroleum Company (CNPC) qui exploite le brut de la région de Diffa l’Est du pays.

Les travailleurs exigent en effet, la tête du numéro 1 de la CNPC NP et revendiquent de meilleures conditions de travail à travers un réexamen de la grille salariale. Ils demandent ensuite l’adoption du statut du personnel et la révision du nouveau règlement intérieur, un audit pour l’identification des postes à risques et les primes à allouer aux employés de la société conformément aux autres sociétés pétrolières de la sous-région. Par ailleurs, ils revendiquent le respect strict de la réglementation du travail ainsi que de la convention collective interprofessionnelle.

Enfin, une « nigerisation » de certains postes occupés actuellement par les expatriés et pouvant être valablement détenus par des locaux, indique le site d’informations aniamey.com.

« Le premier point de nos revendications, c’est le départ sans conditions du PDG de la société parce qu’il entretient un climat social tendu. Nous demandons aussi une grille salariale qui reflète les réalités du secteur pétrolier », explique Ibra Abdoul-Karim, l’un des délégués du personnel de la compagnie au micro de RFI. Expliquant les raisons qui justifient le mouvement, Mahamadou Omar, un délégué du personnel de la CNPC à Agadem affirme : « ce que nous vivons, c’est l’enfer : harcèlement, menaces, intimidations. Le règlement intérieur, qu’ils ont concocté avant-hier, ils veulent nous l’imposer. Or deux articles sont en porte à faux entre le contrat de travail nigérien et la convention collective », rapporte notre source.

Il convient de souligner que la CNPC ne s’est pas encore prononcée sur cette crise.

La production nigérienne de brut du pays devrait être touchée par cette situation, ainsi que le secteur du raffinage qui traverse déjà une période difficile à cause de la chute des prix du pétrole et des dettes de la Soraz, la seule raffinerie du pays.

Olivier de Souza

Please publish modules in offcanvas position.