Hydrocarbures

Le Niger s'attend, d’ici quelques années, à une multiplication par 5 de sa production pétrolière à 110 000 barils par jour

Le Niger s'attend, d’ici quelques années, à une multiplication par 5 de sa production pétrolière à 110 000 barils par jour

(Niamey et les 2 jours) - Le Niger prévoit de multiplier par un peu plus de 5, sa production pétrolière actuelle de 20 000 barils / jour, a révélé Foumakoya Gado (photo), ministre du Pétrole, dans un journal local. « Le Niger deviendra donc sous peu un pays produisant 110 000 barils par jour. Le Niger deviendra donc un acteur significatif sur le marché international, comparable au Tchad » a fait savoir le ministre. Fort de cette projection, les volumes de brut vendus pourraient atteindre à leurs tours les 90 000 barils/jour, a poursuivi le membre du gouvernement.

De belles perspectives rendues possibles grâce à la mise en service, dans les années futures, du pipeline devant relier l’oléoduc tchado-camerounais. Cette infrastructure de plus de 100 km, qui devrait permettre au pays d'assurer l'exportation de son pétrole via le Tchad, n’avait pas vu le jour à cause des menaces sécuritaires aux frontières nigériennes. Et donc, les travaux de ce pipeline vont démarrer en fin d’année 2018 selon le ministre du pétrole.  

Cette embellie qui sera observée dans la vente du pétrole sera bénéfique aux populations et permettra de mettre en place plusieurs infrastructures d’après Foumakoya Gado. Il s’agit notamment de la construction de la Route de l’Unité, la construction d’un laboratoire nigérien d’analyse des produits pétroliers mais également des infrastructures financées par l’État grâce aux retombées fiscales générées.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.