Finance

Le Niger enregistre un faible engouement des investisseurs pour ses obligations assimilables du Trésor

Le Niger enregistre un faible engouement des investisseurs pour ses obligations assimilables du Trésor

(Niamey et les 2 jours) - Pour son émission sous forme d’obligations assimilables du trésor, lancée, jeudi dernier, sur le marché régional (Uemoa), le Niger a été contraint à un faible engouement des investisseurs. Sur les 20 milliards FCFA sollicités, 5 milliards 376,39 millions FCFA ont été recueillis et retenus, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication de 26,88%.

Les 21 soumissionnaires ont été retenus avec un prix moyen pondéré de 9654 FCFA et un prix marginal de 9500 FCFA. Le remboursement des obligations émises se fera en totalité, le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 16 octobre 2020. Les intérêts, quant à eux, seront payés annuellement, dès la première année, avec un taux d’intérêt de 6%.

Ce faible intérêt fait suite à une levée plutôt réussie de bons assimilables du Trésor de 25 milliards FCFA, le 25 janvier. Mais, le Niger a déjà raté une émission au début de cette année.

Selon l’avis d’appel d’offres, cette émission vise à mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales, en vue d’assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’Etat, gestion 2018.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.