Finance

Le gouvernement nigérien veut désormais mieux encadrer le warrantage

Le gouvernement nigérien veut désormais mieux encadrer le warrantage

(Niamey et les 2 jours) - Le warrantage qui est un mode de financement pour les producteurs, connaît un franc succès au Niger. Pourtant, il pourrait ne pas survivre dans la durée car, il a été relevé selon le gouvernement nigérien, quelques facteurs limitatifs à sa pérennité. En particulier, la dégradation de la majorité des magasins par manque de moyens d’entretien et l’absence d’un cadre juridique approprié et favorable au développement de cette activité d’entreposage et du financement agricole.

C’est donc dans l’optique de corriger ce vide juridique que le gouvernement a adopté un projet de décret relatif au récépissé d’entrepôt et au warrant. Il est donc question à travers ce projet, non seulement de combler le vide juridique, mais aussi de «permettre d’une part de corriger les insuffisances relevées, notamment le risque de contrepartie auquel les banques et les systèmes financiers décentralisés sont exposés et d’apporter des améliorations à la pratique actuelle du warrantage au Niger d’autre part », affirme le gouvernement dans un communiqué.

Un cadre réglementaire qui pourra davantage asseoir ce moyen de financement. En fait, le financement par warrantage est une pratique qui se fait à travers une avance de fonds consentie par une banque sur la base d’un stock de marchandises placées en garantie dans un magasin de stockage, le remboursement du crédit étant conditionné par la vente de ces marchandises. Ce dispositif est souvent présenté comme une solution simple au problème de bradage de la production juste après la récolte.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.