Energies

Le Niger envisage d’installer à moyen terme 100 MW de capacité solaire photovoltaïque pour réduire son déficit énergétique

Le Niger envisage d’installer à moyen terme 100 MW de capacité solaire photovoltaïque pour réduire son déficit énergétique

(Niamey et les 2 jours) - Dans le but de pallier son déficit énergétique, le Niger envisage de s’appuyer sur l’énergie solaire. « A moyen terme, il est visé un objectif d'installer 100 MW de capacité solaire photovoltaïque », a révélé Amina Moumouni, la ministre de l’Energie, dans un entretien accordé  au quotidien à capitaux publics. 

Ce projet a débuté par la centrale solaire photovoltaïque de 7 mégawatts, à Malbaza, dans la région de Tahoua, qui a été inaugurée le 24 novembre par le Premier ministre Brigi Rafini. 

A la suite de cette infrastructure solaire qui a bénéficié d’un financement indien de plus de 14 milliards FCFA, le gouvernement prévoit la construction d’autres centrales. « Les projets en cours qui suivront sont ceux de la centrale hybride d'Agadez diesel (6 MW) et solaire photovoltaïque (13 MW) et l'installation d'une capacité de 20 MW à Gorou Banda, sur financement conjoint de l'Agence française de développement (AFD) et de l'Union européenne (UE) totalisant plus de 60 millions d'euros (plus de 40 milliards FCFA) », a-t-elle indiqué.

A ces projets, vont s’ajouter « trois centrales solaires photovoltaïques prévues en partenariat public privé sous forme de BOT, dont l'installation est envisagée à Dosso (10 MW), Maradi (20 MW) et Niamey-Gorou Banda (30 MW). Le processus va démarrer très prochainement », poursuit-elle.

Bien plus, il y a, selon la ministre de l’Energie, des installations de taille réduite (jusqu'à quelques MW) qui sont envisagées dans le cadre de l'électrification rurale et de l'hybridation de centrales diesel existantes. Et les projets en cours dans ce sens sont notamment l'électrification rurale par systèmes solaires photovoltaïques de 50 villages dans les régions de Dosso, Tahoua et Tillaberi, ainsi que l'électrification rurale par systèmes solaires photovoltaïques en projet pilote, dans les régions de Dosso et Tahoua, financé par la Banque Islamique de Développement (BID)…

A travers tous ces projets et bien d'autres encore, le Niger entend satisfaire la demande locale et, par la suite, parvenir à l’exportation de l’énergie électrique.

SG

Please publish modules in offcanvas position.