Energies

Le taux de réalisation du barrage de Kandadji évalué à 17 %, le coronavirus pointé du doigt

Le taux de réalisation du barrage de Kandadji évalué à 17 %, le coronavirus pointé du doigt

(Niamey et les 2 jours) - Le taux d’avancement des travaux de construction du barrage de Kandadji se situe à 17%. Constat fait par les parlementaires membres de la commission des affaires économiques et du plan de l’Assemblée nationale qui ont visité le chantier.

Sur les raisons du retard observé dans l’exécution des travaux de construction de l’infrastructure, les parlementaires ont appris que cette situation est notamment liée à la pandémie du coronavirus qui a véritablement impacté sur le rythme des travaux.  « Mais avec la baisse de la maladie, les travaux reprennent normalement », a rassuré l’honorable Abdou Mani, le chef de la mission de la commission des affaires économiques et du plan.

Bien plus, d’autres obstacles majeurs qui freinent l’avancée des travaux ont été portés à l’attention des députés, notamment la question de la sécurité du site. A ce propos le gouvernement a pris toutes les dispositions pour sécuriser l’ensemble du site, apprend-on. Les autres difficultés mentionnées portent sur la question relative à la mission de contrôle et le problème de décompte qui eux aussi sont en cours de règlement.

Le barrage de Kandadji est construit par l’entreprise China Gezhouba group company Ltd (CGGC) pour un délai contractuel de 58 mois. Les travaux sont estimés à 740 milliards FCFA. Ce barrage va permettre non seulement de produire de l'énergie électrique, mais aussi de régénérer l'écosystème du fleuve Niger et créer les conditions du développement local. Les travaux concernent aussi la sauvegarde environnementale avec le déplacement et la réinstallation des populations.

Please publish modules in offcanvas position.