Energies

Les coupures d’électricité récurrentes occasionnent un déficit de 6% dans la production journalière d’eau à Niamey

Les coupures d’électricité récurrentes occasionnent un déficit de 6% dans la production journalière d’eau à Niamey

(Niamey et les 2 jours) - Les perturbations récurrentes de l’énergie électrique ces derniers temps au Niger représentent un handicap majeur dans la production et la distribution d’eau potable dans la ville de Niamey, a affirmé le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Issoufou Katambé (photo). « Ces coupures occasionnent à elles seules un déficit de l’ordre de 6% dans la production journalière.», a-t-il souligné.

Comme il l’indique, lors des coupures d’électricité les usines de production d’eau utilisent des groupes électrogènes de secours. Raison pour laquelle la production est assurée à hauteur de 60% seulement pendant ces moments.

Pourtant, la production habituelle de la ville, alimentée à partir du fleuve Niger, ne satisfait même pas déjà la demande. Selon le membre du gouvernement, pendant les périodes de forte demande comme c’est le cas actuellement avec la chaleur, le besoin journalier croît et se situe à 183 000 mètres cubes d’eau par jour contre une production de 140 000 mètres cubes journalières habituellement. Soit un déficit de 43 000 mètres cubes d’eau. Un déficit davantage creusé par les coupures d’électricité.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.