Energies

La Banque mondiale à travers l’IDA va injecter 39,5 milliards FCFA pour favoriser l’accès à l’électricité au Niger

La Banque mondiale à travers l’IDA va injecter 39,5 milliards FCFA pour favoriser l’accès à l’électricité au Niger

(Niamey et les 2 jours) - L’Association internationale de développement (IDA), une structure de la Banque mondiale, va financer au Niger un projet d’extension de l’accès à l’électricité. Il s’agit d’un financement additionnel de 39,5 milliards FCFA, qui comprend un crédit de 48 millions d’euros (31,5 milliards FCFA) et une subvention de 9,9 millions de droits de tirages spéciaux (8 milliards FCFA). 

L’accord entre le Niger et l’IDA, matérialisant cet appui financier, a été signé le 28 septembre 2018, à Niamey, et lors du dernier Conseil des ministres, le gouvernement a donné son quitus pour la ratification dudit accord.

Le projet en question va être mis en œuvre à travers trois composantes que sont la modernisation et le renforcement des systèmes de transmission dans le réseau ouest, l’extension, le renforcement et la densification des réseaux. 

Ce qui permettra d’accroître la capacité en énergie électrique du Niger, dont le taux d’accès se situe actuellement à 12,22%, selon des chiffres officiels. Un taux qui reste très faible au vu notamment des énormes potentialités énergétiques dont dispose le Niger.

En termes de prévisions, l’Etat envisage d’atteindre un taux d’électrification national d’au moins 80 %, à l’horizon 2035, dans le cadre de la stratégie d’accès à l’électricité mise sur pied par le ministère de l’Energie.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.