Energies

L’AFD accorde un prêt de 32,7 milliards FCFA au Niger pour le financement de la centrale hydroélectrique du barrage de Kandadji  

L’AFD accorde un prêt de 32,7 milliards FCFA au Niger pour le financement de la centrale hydroélectrique du barrage de Kandadji  

(Niamey et les 2 jours) - Le Niger va une fois de plus bénéficier d'un financement de l'Agence française de développement (AFD) en faveur du projet de barrage de Kandadji.

Il s’agit très concrètement d’un prêt concessionnel (à conditions préférentielles) d'un montant de 50 millions d'euros (32,7 milliards FCFA) qui va aider à la construction de la centrale hydroélectrique dudit barrage.

Ce financement dont l'accord a été signé il y a quelques jours, vient ainsi renforcer les appuis de la France pour la réalisation de ce projet.

A en croire le ministre des Finances, Mamadou Diop, ce partenaire européen avait déjà par le passé octroyé sous forme de dons, une enveloppe de 14 millions d’euros au Niger au bénéfice de l'Agence chargée de piloter la réalisation de l'ouvrage.

A noter que le coût de réalisation du barrage de Kandadji est estimé à 740 milliards FCFA.

Son entrée en service va permettre à la fois d’améliorer le taux de couverture des besoins du pays en énergie, mais également de faciliter l’accès à l’eau pour le développement agricole et notamment la mise en valeur potentielle de 45 000 hectares de terres irrigables.

Les travaux de ce barrage ont officiellement repris le 26 mars dernier après plusieurs années d’interruption. La maîtrise d'œuvre est assurée par la China Gezhouba Group Company Ltd (CGGC) pour un délai contractuel de 58 mois.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.