Economie

La fermeture des frontières terrestres par le Nigeria a fait perdre au Niger des recettes d’une quarantaine de milliards de FCFA

La fermeture des frontières terrestres par le Nigeria a fait perdre au Niger des recettes d’une quarantaine de milliards de FCFA

(Niamey et les 2 jours) - Le Niger paie au prix fort la fermeture de ses frontières terrestres avec le Nigéria. Selon le ministre des Finances, Mamadou Diop, les recettes générées dans les caisses de l'Etat nigérien grâce aux diverses transactions entre les deux pays ont baissé d’une quarantaine de milliards de FCFA.

Face à cette situation jugée critique pour l’administration fiscale, les communes ou encore les opérateurs économiques entre autres, le gouvernement a pris des dispositions afin d'en limiter les effets négatifs sur les populations et les acteurs économiques les plus impactés, indique le ministre.

« L’une des réponses du gouvernement par rapport à cette situation inattendue repose sur la mobilisation des régies financières afin de compenser cette baisse des recettes. Autrement dit, les régies financières vont proposer des mesures nouvelles permettant d’ici la fin de l’année de faire mobiliser des ressources plus que prévues. Pour y arriver, des mesures de contrôle seront intensifiées pour recouvrer plus de recettes », a-t-il déclaré. 

En outre, une partie des ressources prévues dans le budget 2019 de l’Etat permettra de compenser le manque à gagner selon le membre du gouvernement. 

C'est depuis le mois d’août dernier que le Nigeria a pris unilatéralement la décision de suspendre la circulation des personnes et des biens avec ses deux voisins, le Niger et le Bénin.

Arguant pour raisons officielles, de mener une lutte contre la contrebande du riz. Une rencontre tripartite est d’ailleurs prévue ce14 novembre à Abuja au Nigéria dans le but de trouver une solution à ce problème.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.