Economie

Coronavirus : Jusqu’à 11 milliards de FCFA de pertes pour le tourisme au Niger en deux mois

Coronavirus : Jusqu’à 11 milliards de FCFA de pertes pour le tourisme au Niger en deux mois

(Niamey et les 2 jours) - Depuis le mois de mars 2019, le secteur du tourisme au Niger agonise. La fermeture des frontières et toutes les autres mesures barrières prises pour limiter la propagation du coronavirus ont plombé les activités des hôtels, restaurants et établissements touristiques qui emploient 6000 personnes. Résultat des courses, le secteur enregistre une perte qui se chiffre déjà à plus de 11,3 milliards de FCFA selon les estimations de l’Association nationale des professionnels du tourisme et de l’hôtellerie du Niger.

Malgré la levée de certaines mesures barrières telles que la réouverture des bars et lieux de loisirs, le secteur peine à décoller.

Afin d’aider les entreprises nigériennes à surmonter le déficit financier causé par le coronavirus, le gouvernement a mis en place une ligne de crédits de 150 milliards de FCFA. Un accord-cadre a pour cela été signé avec les banques. Même s’ils se félicitent de cette initiative, les opérateurs des établissements hôteliers et touristiques disent attendre un soutien plus conséquent des pouvoirs publics. « Nous attendons à ce que l’Etat nous permette le rachat de nos crédits et au même taux d’intérêt qui est appliqué dans l’accord-cadre, c’est-à-dire 3,75% au lieu de 10 à 12 ou 13% et au-delà de cet accord, que le gouvernement nous appuie pour pouvoir payer nos employés », a indiqué Mamadou Alassane Dia, président régional des hôtels, bars et restaurant de Niamey, cité par l’ANP.

Au-delà du soutien de l’Etat, les entreprises hôtelières comptent aujourd'hui sur la réouverture des frontières pour une relance progressive de leurs activités.

Please publish modules in offcanvas position.