Banque

Sonibank : les transferts d’argent de l’étranger vers le Niger en 2017, en hausse de 50,3% du fait notamment des recettes d’exportations de l’uranium

Sonibank : les transferts d’argent de l’étranger vers le Niger en 2017, en hausse de 50,3% du fait notamment des recettes d’exportations de l’uranium

(Niamey et les 2 jours) - Les envois d’argent de l’étranger vers le Niger sont en nette croissance, ces deux dernières années, si l’on s’en tient aux montants ayant transité par les comptes de la Société nigérienne de banque (Sonibank).

Selon le rapport annuel de la banque, ces transferts reçus sont passés de 38,3 milliards FCFA en 2016 à 57,6 milliards en 2017, soit une hausse de 50,3%. Tandis que les transferts d’argent émis du Niger vers l'extérieur ont baissé de 0,6%.

D’après la Sonibank, cette hausse est liée aux recettes d’exportations de l’uranium (+10,3 millions d’euros) et aux fonds des Nations unies en faveur des forces de défense et de sécurité nigériennes (+34,2 millions de dollars), dans le cadre des missions des Nations unies (Minusma, Minusca et Onuci).

Cette augmentation des envois d’argent vers le Niger traduit globalement la tendance haussière vers le Niger des flux financiers enregistrés sur la même période par la Sonibank.

Le rapport indique que les flux financiers vers le Niger ont augmenté de 34,8% entre 2016 et 2017, pendant que dans le même temps, les flux financiers vers l’extérieur du pays sont restés quasiment stationnaires.

Ces flux financiers comprennent en plus des transferts, les opérations de crédits documentaires qui, d'après la banque, ont également connu une importante hausse de 41%, due à deux raisons principales : l’ouverture de lettres de crédit par de nouveaux clients démarchés et au fait que les clients optent de plus en plus pour le Credoc, à la place des transferts pour sécuriser leurs opérations.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.