Agro

Plus de 12 000 hectares de cultures traités sur les 18 000 infestés par les insectes et autres bêtes, au Niger

Plus de 12 000 hectares de cultures traités sur les 18 000 infestés par les insectes et autres bêtes, au Niger

(Niamey et les 2 jours) - 18 029 hectares de cultures de niébé, mil, oignon, ont été infestés par des insectes et autres bêtes au Niger, le 20 août 2018.

Face à cette situation, les autorités locales ont initié le traitement de ces plantes en vue de limiter la propagation de la menace. Et, à cette date, 12 135 hectares ont été traités. Soit un taux de couverture de 67%, a-t-on appris de la Direction de la protection des végétaux.

Ces traitements sont effectués avec des pesticides. Mais, en dehors du traitement chimique, la lutte biologique est également menée. Toutefois, les moyens déployés pour venir à bout de ces insectes et bêtes restent pour l’instant insuffisants, du fait de la forte propagation du phénomène.

Raison pour laquelle, à la Direction de la protection des végétaux, on attire l’attention des producteurs sur l’impératif d’alerter immédiatement les autorités dès qu’ils constatent que leurs cultures sont infestées. Toutes choses qui permettront de circonscrire rapidement la menace.

Ces cultures sont en effet attaquées par des chenilles défoliatrices, des thrips, larves de sauteriaux et d’insectes floricoles, des oiseaux granivores. Par exemple, plus de 6000 hectares de cultures ont été attaqués par des sauteriaux, plus de 4000 par des insectes floricoles. Et ce, dans sept régions du pays.

Seule Niamey semble pour l’instant épargnée, même si le Réseau national des chambres d'agriculture du Niger (RECA) soutient qu’il y a eu une signalisation d’attaques de pucerons sur du niébé au niveau de la commune III. Et sur ce point précis, les vérifications sont en cours.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.