Agro

Du fait de l’insécurité, la production agricole pourrait être mitigée dans les régions sous état d’urgence de Tahoua, Diffa et Tillabéri (PAM)

Du fait de l’insécurité, la production agricole pourrait être mitigée dans les régions sous état d’urgence de Tahoua, Diffa et Tillabéri (PAM)

(Niamey et les 2 jours) - La situation sécuritaire critique dans les régions sous état d’urgence à savoir Tahoua, Diffa et Tillabéri pourrait impacter la production agricole dans ces zones. C’est l’un des points évoqués par le Programme alimentaire mondial (PAM) dans son bulletin VAM (analyse de la sécurité alimentaire) de septembre 2018.

« Dans les zones sous état d’urgence (Nord Tillabéri, Nord Tahoua et Diffa), les perspectives globalement favorables sur le plan agro-pastoral sont mitigées par l’impact de l’insécurité, qui affecte les moyens d’existence de la population locale.», souligne l’organisation dans son bulletin. 

Cependant, en dehors de ces prévisions, le PAM pense que les perspectives de production agricole sont « globalement moyennes à bonnes » sur l’entièreté du territoire nigérien, ce qui augmente la probabilité d’un bon niveau d’approvisionnement des marchés.

De belles perspectives rendues possible grâce à la performance de la saison des pluies 2018 au Niger qui, toujours selon le PAM, reste « globalement normale à excédentaire », avec cependant des périodes sèches localisées, et une répartition inégale des pluies en septembre. « Suite aux pluies favorables sur la plupart du territoire nigérien en septembre, on note une amélioration de l’indice de végétation. Cependant, la moyenne mensuelle cache des déficits de végétation dans certaines zones, y compris le Nord Dosso, Sud-Ouest Tillabéri et une partie de Diffa.», soutient le PAM. 

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.