Agro

La sécurité alimentaire, une arme contre la migration

La sécurité alimentaire, une arme contre la migration

(Niamey et les 2 jours) - La journée mondiale de l’alimentation a été célébrée au Niger, à Maradi, seconde ville du pays, lundi dernier. Le thème retenu cette année est « Changeons l’avenir de la migration, investissons dans la sécurité alimentaire et le développement ».

Pour le Gouverneur de la région de Maradi, Zakari Oumarou, le problème de la migration pourrait être solutionné à travers « un développement rural inclusif qui offre des opportunités d’emplois, une agriculture productive, des activités de soutien, telles que la recherche semencière, les crédits à taux étudiés, les entreprises agroalimentaires».

Une position soutenue par le Secrétaire général adjoint du ministère de l’Agriculture : « Quand la sécurité alimentaire est menacée par le changement climatique, par exemple, cela provoque des migrations forcées des bras valides vers des horizons incertains à la recherche de mieux être».

M.Oumarou a profité de cette commémoration pour rappeler les efforts du gouvernement dans la lutte contre l’insécurité alimentaire. Il a cité, entre autres, la subvention des intrants nécessaires pour les agriculteurs, l’achat de la production à prix rémunérés, la vente de vivres à prix modérés, la généralisation des cultures irriguées, etc.

L’insécurité alimentaire et nutritionnelle touche 815 millions de personnes à la date d’aujourd’hui, selon la Fao. Un chiffre en hausse de 38 millions de personnes par rapport à 2016.

Please publish modules in offcanvas position.