Agro

Pour la réduction des coûts d’irrigation, le RECA recommande aux producteurs l'usage du gaz butane

Pour la réduction des coûts d’irrigation, le RECA recommande aux producteurs l'usage du gaz butane

(Niamey et les 2 jours) - Selon le Réseau des chambres d'agriculture du Niger (RECA), l’utilisation du gaz butane par rapport à l’essence pour l’irrigation serait plus profitable et bénéfique pour les cultivateurs. Cette technique innovante, qui avait été présentée par un inventeur nigérien au dernier Sahel 2018, permet aux cultivateurs de réduire les coûts d’irrigation.

« Dans la vallée d’Afassas sur le site d’Anouzougrin, Maoua Akouna, un exploitant agricole, a conduit une expérience pour comparer l’utilisation du gaz et celle de l’essence sur sa parcelle de 3 000 m2. D’après ses résultats, ce producteur gagne 14 300 FCFA par tour d’irrigation sur sa parcelle en se servant du gaz. Ce qui fait un gain de 47 700 FCFA à l’hectare avec l’utilisation du gaz par rapport à l’essence », explique un rapport du RECA qui relève que l’utilisation du gaz est moins pénible que celle de l’essence.

Cette technologie innovante a commencé à se développer dans la région d’Agadez au cours du premier semestre 2018. « Elle est en train de prendre de l’ampleur au vu des avantages économiques par rapport à l’essence », soutient le Réseau.

Toutefois, cette nouvelle technique présente quand même quelques contraintes, notamment financières. A savoir, le coût élevé du dispositif au démarrage, mais aussi la difficulté à maîtriser le réglage du flux de gaz. Egalement, le risque d’inflammation en cas de fuite.

SG

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Please publish modules in offcanvas position.