Agro

Près de 800 000 personnes pourraient être touchées par l’insécurité alimentaire au Niger, en 2018

Près de 800 000 personnes pourraient être touchées par l’insécurité alimentaire au Niger, en 2018

(Niamey et les 2 jours) - Dans un rapport réalisé par l’Unicef sur la situation humanitaire au Niger, en novembre 2017, et rendu public en janvier dernier, près de 800 000 personnes pourraient être confrontées à une crise alimentaire en 2018.

L’organisme onusien en charge de l’enfance se base, dans le rapport, sur les estimations du cadre harmonisé pour la sécurité alimentaire au Niger, pour informer que la saison agricole était positive. Toutefois, « environ 301 000 personnes étaient toujours en insécurité alimentaire dans le pays, entre octobre et décembre 2017 ».

Le rapport a également présenté la situation humanitaire de manière globale dans le pays. « En novembre, le contexte au Niger a été marqué par plusieurs crises simultanées. Dans la région de Diffa [sud-est, frontalière du Nigéria], le conflit en cours continue d'enregistrer des attaques, des abus de protection et des déplacements de populations.»

Aucun mouvement de la population n’est encore constaté à la frontière du Niger avec le Mali (sud – ouest) malgré le début des opérations miliaires de la force conjointe G5 Sahel dans la zone. « Sous la direction d'OCHA [Bureau de la coordination des affaires humanitaires], un plan d'urgence inter-institutions a été finalisé en cas de déplacements massifs de populations », rapporte l’Unicef.

Au niveau de la santé, L'Unicef informe que l’épidémie d'hépatite E sévit toujours dans la région de Diffa, mais le nombre de cas enregistrés continue de diminuer.

Dans le domaine de l’éducation, la région de Diffa est confrontée à un manque d’enseignants. Un manque que le gouvernement compte combler par le recrutement de près de 350 enseignants.

Boko Haram continue de faire des déplacés

Les violences perpétrées par Boko Haram contre les communautés locales continuent de dégrader la situation humanitaire, dans la région de Diffa notamment. 489 ménages déplacés à Toumour (localité frontalière du Nigéria) bénéficient d’une assistance en nature.

Quant aux inondations, en 2017, l’Unicef a mis en place une réponse globale qui a permis de soutenir 5883 ménages en produits non alimentaires ; la réinsertion scolaire de 1195 apprenants, à travers la réhabilitation de leurs écoles (touchées par les inondations) dans les régions de Dosso, Tillabéri et Agadez.

Le document rapporte aussi que 116 102 personnes ont bénéficié des séances de sensibilisation pour prévenir le choléra. Pour l’assainissement de l’eau, 123 puits à Agadez et Dosso ont été désinfectés.

Concernant la santé des enfants, l’Unicef annonce avoir admis 305 973 enfants de moins de 5 ans, souffrant de malnutrition aiguë sévère, dans les établissements de santé, à travers le pays.

Guevanis DOH

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.