Agro

Réactivation du corridor Zinder-Daura-Jigawa-Kano

Réactivation du corridor Zinder-Daura-Jigawa-Kano

(Niamey et les 2 jours) - La Commission mixte nigéro nigériane de coopération (CMNN) a annoncé au sortir de sa réunion tenue le weekend dernier, la réactivation du corridor commercial Zinder-Daura-Jigawa-Kano, à la frontière du Nigeria et du Niger. C’est le Secrétaire général de ladite Commission, l’ambassadeur Abubakar Abdu Jalil Sulaiman qui en a fait l’annonce.

Le deux pays partagent une longue frontière (1600 km) allant de la région de Dosso à l’ouest jusqu’à celle de Diffa à l’extrême Est en passant par les régions de Tahoua, de Maradi et de Zinder du côté nigérien. Ces zones frontalières constituent, bien avant la colonisation, des espaces d’échanges commerciaux. Ce qui a facilité la création du corridor Zinder-Daura-Jigawa-Kano. Même s’il existe déjà depuis plusieurs décennies, ce corridor n'a pas réellement d'activité.

La réactivation de ce corridor permettra selon le secrétaire général de la CMNN de promouvoir le libre échange de biens agricoles, d'élevage et manufacturiers et d'offrir ainsi aux consommateurs des deux côtés de la frontière, des biens bon marché. Les produits qui partent de la zone que couvre ce corridor du côté nigérien sont principalement le bétail sur pied, le niébé, le souchet, les cuirs et peau, le pétrole raffiné, les véhicules importés, le riz importé, etc., alors que le Niger fait rentrer sur son territoire, l’électricité, les engrais, le ciment, les préparations alimentaires, les produits du tabac, les tubercules, les noix de cola, les épices, les céréales, les farines, les produits pétroliers, la quincaillerie, les pneumatiques, les tissus, les produits maraîchers, etc.

Cependant, pour redynamiser les activités de ce corridor, il faut d’après la CMNN, améliorer les entrepôts et les magasins, notamment sur le marché de Dawanau dans l'Etat de Kano d’une part et d’autre part rendre opérationnels le centre de conteneurs de Funtua (Funtua Inland Container Deport) et le marché international de Katsina, dénommé aussi Dubai Market.

Selon les statistiques du ministère du Commerce, le volume des exportations en direction du Nigeria a atteint en 2014 les 67 milliards de francs FCFA et celui des importations est d’un peu plus de 41 milliards, soit un excédent de 26 milliards. Mais ce secteur a suivi les effets de la crise financière qui touche le Nigeria, et de la baisse des exportations du Niger qui s’est soldé par une dégradation du déficit de la balance commerciale.

M. S.S

Please publish modules in offcanvas position.