Agro

Le Niger acquiert un aéronef de traitement phytosanitaire pour faire face aux attaques des cultures par les insectes et d’autres bêtes

Le Niger acquiert un aéronef de traitement phytosanitaire pour faire face aux attaques des cultures par les insectes et d’autres bêtes

(Niamey et les 2 jours) - La Direction générale de la protection des végétaux (DGPV) a conclu il y a quelques jours, un accord avec une société canadienne, pour l’acquisition d’un aéronef spécialisé dans le traitement phytosanitaire, pour l'épandage aérien des pesticides, a confié le directeur général de la DGPV dans un entretien  accordé à la radio nationale.

« Donc, dans les jours à venir, cet avion-là sera positionné à l’aéroport Diori Hamani de Niamey. Et c’est pour, en cas de besoin, utiliser cette logistique aérienne pour davantage protéger et défendre les cultures.», a-t-il affirmé.

Au-delà de cette logistique aérienne, ce dernier affirme que les autorités ont appuyé la DGPV, pour l’acquisition d’une quantité importante de pesticides. Notamment, 10 000 litres de produits phytosanitaires qui seront dispatchés au niveau des huit régions du pays, accompagnés de 250 appareils de traitement.

Voilà en substance  la riposte et les mesures prises par les pouvoirs publics pour lutter contre ces insectes et ces bêtes qui attaquent depuis quelques semaines les cultures au Niger.

Car, malgré les traitements effectués depuis le début de ces attaques, il y a encore des  hectares de terrain infestés qui restent non traités. Sur les 18 029 hectares de cultures de niébé, mil, oignon infestés dans sept régions du pays, ce sont 12 135 hectares qui ont été traités au 20 août 2018, selon le Réseau national des chambres d'agriculture du Niger (Reca).

A l’heure actuelle, les cultures ont été attaquées par des chenilles défoliatrices, des thrips, larves, sauteriaux et d’insectes floricoles, oiseaux granivores dans sept régions du pays. Seule Niamey a été pour l’instant épargnée.

La Direction générale de la protection des végétaux recommande aux producteurs d’alerter immédiatement les autorités dès qu’ils constatent les premières attaques d’insectes et d’autres bêtes.

Une technologie révolutionnaire pour votre future résidence à Niamey

Banner 4

Banner 1

Banner 3

Please publish modules in offcanvas position.