Social

Plus de 655 milliards de Fcfa à lever pour sauver une crise alimentaire accrue dans la région du lac Tchad

Plus de 655 milliards de Fcfa à lever pour sauver une crise alimentaire accrue dans la région du lac Tchad

(Niamey et les 2 jours) - Donateurs et Ong internationales sont réunis à Oslo en Norvège depuis jeudi pour lever une aide humanitaire d’urgence au profit des personnes menacées par la famine dans la région du lac Tchad, notamment au nord-est du Nigéria où sévit la secte Boko Haram. Ce vendredi, toutes les délégations présentes détailleront leur engagement pour sauver les habitants de la région.

La région du lac Tchad est bordée par des pays comme le Niger, le Nigéria, le Tchad et le Cameroun. L’objectif des Nations unies est de lever plus de 655 milliards de Fcfa pour sauver les 5,1 millions de personnes vivant dans une zone déshéritée et aride et ravagée par 8 ans de violences orchestrées par la secte Boko Haram. Conséquence, ils manquent de nourriture et plus de 5000 enfants souffrent de malnutrition aigüe.

Médecins sans frontières qualifie la situation médicale de la région de « pire du monde ». « Dans les zones où sévissent les jihadistes, les routes ne sont praticables que sous escorte des soldats nigérians. On accède à certains endroits uniquement par hélicoptère, pour y constater des taux horribles de malnutrition parmi les enfants, » poursuit cette organisation.

Le Coordonnateur humanitaire de l’Onu, Toby Lanzer qui a lancé l’alerte en janvier au siège de l’Onu à New York laisse entendre que les habitants « survivent avec à peine un repas par jour, » a-t-il insisté. « Et nous savons qu’avec la saison des pluies qui arrive, les maladies progresseront, le paludisme deviendra plus prévalent, et il y aura encore plus besoin d’abris. »

En plus de cette situation chaotique, le lac Tchad a perdu 90% de son étendue ces dernières décennies. L’agriculture, l’élevage, activités principales dans la région sont hors de portée.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.