Services publics

L’Autorité de lutte contre la corruption réagit suite au classement du rapport de Transparency International

L’Autorité de lutte contre la corruption réagit suite au classement du rapport de Transparency International

(Niamey et les 2 jours) - Le Président de la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (Halcia) a réagi face au classement du Niger dans le rapport de Transparency International. L’organisation mondiale de lutte contre la corruption positionne le Niger à la 101 ème position au monde (19ème africain).

Issoufou Boureima à l’occasion d’un point de presse tenu le 26 janvier 2017 a fait savoir que le Niger continue les efforts dans la lutte contre la corruption. « Nous avons eu un point de plus par rapport à l’année passée. Le Niger a certes occupé le 99ème rang l’année passée, mais sur 168 pays en 2015 tandis qu’en 2016, il est 101ème sur 177 pays, » clarifie-t-il.

De même qu’ au niveau de la CEDEAO, le Niger avait occupé la 8ème place en 2015 et la 7ème en 2016, poursuit-il. « Le meilleur est à venir, le classement de cette année, me paraît, au regard de ce que j'ai vu dans les notes explicatives de Transparency, tout à fait normal car il est très différent du classement des années antérieures où la base de données se rapportait plus aux composantes qui concouraient aux calculs de l'indice de développement humain, » se défend M. Boureima.

La Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (Halcia) par la voix de son Président a profité de ce créneau pour se féliciter de la promulgation de la loi lui donnant le plein pouvoir dans ses moyens d’actions contre la corruption.

A l’ordre de ses capacités de répression, la Halcia fait savoir qu’il pourra maintenant procéder aux arrestations, à des mesures de garde à vue, à des perquisitions, à des saisies des biens provenant de la corruption et même des biens convertis, transformés ou dissimulés.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.