Sécurité

Une assistance alimentaire sollicitée pour sauver des millions de personnes de la sécheresse au Sahel

Une assistance alimentaire sollicitée pour sauver des millions de personnes de la sécheresse au Sahel

(Niamey et les 2 jours) - Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss) tire la sonnette d’alarme. Lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Ouagadougou (Burkina Faso), le comité informe que plus de 9 millions de personnes sont actuellement en situation alimentaire difficile à cause de la sécheresse. Les pays concernés sont le Niger, les bas-fonds du lac Tchad, le nord du Nigéria, le nord du Mali, le Sénégal.

Cette situation nutritionnelle préoccupante est due à la détérioration des conditions de sécurité alimentaire, la persistance de l’insécurité civile, surtout dans des zones abritant des réfugiés et des déplacés.

« Si rien n’est fait, si les interventions en cours ne sont pas renforcées et celles envisagées ne sont pas mises en œuvre, 13,8 millions de personnes seront en situation de crise dès le mois de juin 2017.», alerte le Cilss qui ajoute en outre que le Burkina Faso ne sera pas épargné dans ce cas.

Parmi les populations vulnérables concernées, plus de 4 millions sont des personnes déplacées et réfugiées, en raison de l’insécurité civile, de conflits intercommunautaires ou encore du banditisme, récurrents dans la région.

Raison pour laquelle le Comité de prévention suggère le renforcement des mesures d’assistance alimentaire ajoutant en outre que parmi les personnes déjà en situation difficile, environ 50 000 sont en situation de famine.

Au Niger, 1,5 million de personnes sont en situation d’extrême vulnérabilité et des programmes d’assistance alimentaire sont mis en place par le gouvernement, avec le concours des partenaires. Le dernier en date est l’assistance alimentaire accordée aux populations de la région de Zinder dans le sud du pays.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.