Sécurité

Consultations stratégiques pour Emmanuel Macron avant le sommet du G5 Sahel de dimanche

Consultations stratégiques pour Emmanuel Macron avant le sommet du G5 Sahel de dimanche

(Niamey et les 2 jours) - Le sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement du dimanche 2 juillet 2017 sera décisif à plusieurs égards. Les détails sur le mode opératoire de la force conjointe seront connus tout comme les formes de soutien que la France mettra à sa disposition, sans oublier la suite à donner à l’accord d’Alger pour le retour à la paix au Mali.

Selon l’Elysée, Emmanuel Macron (photo) sera à Bamako pour annoncer les modalités exactes du soutien de la France essentiellement en termes d’équipements. Il va par ricochet, montrer la voie à d’autres soutiens internationaux, allusion faite à l’Allemagne, la Belgique, les Pays Bas, les Etats-Unis d’Amérique qui pourraient aussi apporter d’éventuels soutiens. «Nous ferons ce qu’il faut pour que cette force soit opérationnelle sur le terrain vers le début de l’automne. A ce moment-là, nous pourrons concrétiser les financements européens et vers la fin d’année ou le début de l’an prochain, nous souhaitons que d’autres puissent intervenir.», ajoute la même source.

La paix au Mali constituera un point important dudit sommet. Le Nord du Mali est devenu l’antre des groupes terroristes qui déstabilisent la région sahélienne, malgré l’accord de paix signé sous la coordination de l’Algérie.

Pour ce faire, le président Emmanuel Macron multiplie les consultations loin d’être fortuites. Mercredi, il s’est entretenu au téléphone avec son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika. Au menu de cet échange, des propositions concrètes pour l’application de l’accord qui vise entre autres, le désarmement des ex-rebelles ou encore l’installation d’autorités intérimaires au Nord-Mali.

« L'Algérie est le parrain de cet accord et reste dans la région, le pays qui assure la conduite des réunions du comité de suivi. Il est donc logique qu’Alger soit consulté en amont de toute initiative pour relancer cet accord.», explique l’entourage du président français.

Hier jeudi dans l’après-midi, Emmanuel Macron s’est entretenu au téléphone avec son homologue sénégalais Macky Sall. « La situation sécuritaire au Sahel dans le cadre de la concertation permanente sur les enjeux régionaux et internationaux entre la France et le Sénégal » a été au menu des discussions selon une note de l’Elysée, relayée par l’Agence de presse sénégalaise.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.