Sécurité

Un détachement de liaison français pour soutenir la lutte contre le terrorisme au sud-ouest du Niger

Un détachement de liaison français pour soutenir la lutte contre le terrorisme au sud-ouest du Niger

(Niamey et les 2 jours) - La France apportera son soutien une fois encore au Niger dans son combat contre le terrorisme. L’information a été donnée samedi dernier par le ministre français de la Défense Jean-Yves le Drian après un entretien avec le Président Mahamadou Issoufou.

« A la demande du Président Mahamadou Issoufou, un Dlao (Détachement de liaison et d'assistance opérationnelle) est en train de se constituer à Tillabéri (ouest) au profit de nos camarades nigériens, » a déclaré le ministre français de la Défense.

Une sortie qui fait suite à l’attaque armée du 22 février dernier au sud-ouest du pays (Région de Tilabéri proche de la frontière avec le Mali). Laquelle attaque a fait 16 victimes et une dizaine de blessés dans les rangs de l’armée nigérienne.

Selon une source militaire française relayée par l’Agence France presse (Afp), entre 50 et 80 hommes, des forces spéciales françaises notamment, seront à pied d'oeuvre « dans trois jours » dans la zone. Ils seront dotés de capacités de guidage aérien pour appuyer les soldats nigériens au sol.

Un deuil national de trois jours a été décrété par le gouvernement nigérien à compter du dimanche 26 février pour honorer la mémoire des soldats.

Ce n’est pas la première fois que cette zone proche de la frontière malienne est théâtre d’attaques armées. En novembre 2016, 5 soldats en ont été victimes et 4 portés disparus. En octobre de la même année, ils étaient 22 à trouver la mort lors de l’attaque contre un camp de refugiés à Tezalit.

Guevanis DOH

 

Please publish modules in offcanvas position.