Sécurité

Des organisations féminines demandent plus d’engagement de l’Etat pour leur sécurité

Des organisations féminines demandent plus d’engagement de l’Etat pour leur sécurité

(Niamey et les 2 jours) - Des organisations féminines de N’guigmi accompagnées par les parents des victimes, demandent de la part du gouvernement « plus d’engagement et de professionnalisme dans le retour dans nos foyers des personnes enlevées et une meilleure sécurisation de nos villages et sites», lit-on dans un communiqué dont l’intégralité est publié sur un site d’informations local.

Pour ces organisations féminines, cette sortie a pour but de constater l’évolution de la situation, suite à l’attaque de Ngalewa perpétrée, le 2 juillet dernier, par Boko Haram. «Trois (3) semaines après cet acte crapuleux, colère et indignation sont les sentiments qui nous animent devant le faible niveau d’engagement des autorités en vue de leur libération.», note le communiqué qui précise que « ce sont 21 ménages qui sont concernés par cette prise d’otages».

Pour rappel, la localité de Ngalewa au Sud-Est du Niger (région de Diffa) a été le théâtre d’attaques de Boko Haram, le 2 juillet dernier. Des victimes et enlèvements de femmes ont été rapportés.

Please publish modules in offcanvas position.