Sécurité

Le Niger compte sévir pour le respect du code de la route

Le Niger compte sévir pour le respect du code de la route

(Niamey et les 2 jours) - Un projet de décret a été examiné et adopté en conseil des ministres, vendredi dernier, pour le compte du ministère des transports. Il détermine les modalités d’application de la loi portant code de la route, précise les conditions générales de la circulation routière et insiste sur les sanctions administratives contraventionnelles applicables en cas d’infraction. 

L’adoption de ce projet est en phase avec la volonté de l’Exécutif, d’assurer la «sécurité des personnes et des biens et créer les conditions favorables à l’émergence d’un secteur des transports plus compétitif au Niger», laisse entrevoir le communiqué du Conseil des ministres.

Les accidents de circulation sont fréquents au Niger. En cause, l’inobservation des règles du code la route, l’excès de vitesse, le mauvais état des routes, et l’incivisme entre autres. 

En novembre 2016, le ministère nigérien des transports estime à 800 (en moyenne) par an, les décès dus aux accidents de la route.

 Entre 2011 et 2015, 4 036 personnes sont décédées, dans 31 290 accidents de la route, selon les chiffres officiels obtenus. Dans la sous-région, le Niger détient 37% du taux des accidents de route.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.