Sécurité

Le représentant spécial du Sg de l’Onu suggère au Conseil de sécurité de soutenir le G5 Sahel

Le représentant spécial du Sg de l’Onu suggère au Conseil de sécurité de soutenir le G5 Sahel

(Niamey et les 2 jours) - C’est Mohamed Ibn Chambas (photo) qui prend la parole cette fois-ci devant le Conseil de sécurité de l’Onu. Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahel a récemment laissé entendre que les pays du G5 Sahel ont besoin «davantage de soutien» pour faire face aux menaces sécuritaires galopantes dans la région. Cette sortie intervient au moment où le G5 Sahel se trouve confronté à un sérieux problème de financement de sa force conjointe de lutte contre le terrorisme.

« Au Sahel, l'instabilité persistante au Mali se fait sentir jusqu'au Burkina Faso et au Niger, avec des attaques mortelles dans les zones frontalières. », a rapporté M. Chambas tout en ajoutant que la zone de Liptako-Gourma notamment, a connu « une expansion significative des violences et des activités terroristes au cours des derniers mois, y compris des attaques transfrontalières coordonnées contre les postes de sécurité et le pillage de communautés aux frontières ».

Outre le terrorisme, le représentant spécial a également rapporté que des trafiquants de drogue, d’armes et d’êtres humains participent à cette insécurité dans cette région du continent.

Le mois dernier, la mise en place de la force G5 Sahel a été saluée par le Conseil de sécurité sans bénéficier d’un mandat de l’Onu, synonyme de soutien multiforme notamment financier. Pour combattre le terrorisme dans la région, les pays du G5 Sahel ont un budget prévisionnel de 327 milliards de Fcfa.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.