Sécurité

Washington réticent à soutenir la force du G5 Sahel

Washington réticent à soutenir la force du G5 Sahel

(Niamey et les 2 jours) - Les Etats-Unis d’Amérique hésitent pour que le Conseil de sécurité de l’Onu vote une résolution de soutien en faveur de la force du G5 Sahel.

Au moment où les chefs d’Etat des 5 pays formant le G5 Sahel multiplient leur lobbying pour obtenir un quitus du Conseil de sécurité de l’Onu, Washington se montre très réservé. Pour lui, une force régionale pour combattre les extrémistes est à saluer. Mais une simple déclaration du Conseil suffirait plutôt qu’une résolution.

Le 6 juin dernier, le France a présenté devant le Conseil de sécurité, un premier projet de résolution, synonyme d’une feuille de route d’intervention de la force du G5 Sahel. « Nous trouvons le mandat de cette force beaucoup trop large, manquant de précision.», a confié à l’Afp, un responsable américain.

Vendredi dernier, la France a présenté un projet révisé en faveur d’un soutien du Conseil de sécurité, arguant que les groupes armés ciblés par la force sahélienne figurent sur la liste des groupes terroristes des Nations unies.

La force du G5 Sahel tiendra un sommet extraordinaire, le 2 juillet prochain, à Bamako, au Mali. L’organisation a déjà un patron, le Général de division Didier Dicko qui dirigera la troupe de quelques 10 000 hommes.

L’Union européenne soutient l’effectivité de cette force et a débloqué plus de 32 milliards de Fcfa, à cet effet. Une résolution de l’Onu sera d’un soutien politique et financier au G5 Sahel.

Please publish modules in offcanvas position.