Sécurité

L’ONU a publié son rapport sur la situation humanitaire dans la région de Diffa

L’ONU a publié son rapport sur la situation humanitaire dans la région de Diffa

(Niamey et les 2 jours) - L’OCHA (United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs)a publié son rapport de décembre à propos de la situation de la région du Lac Tchad.

Selon l’organisation, dans la région de Diffa, au sud-est, 340 000 personnes sont confrontées à l'insécurité alimentaire, environ 12 000 enfants souffrent de malnutrition sévère et près de 45 000 de malnutrition modérée. Les violences dans la région ont déplacé plus de 300 000 personnes.

Sur le plan agricole, les récoltes de la campagne 2016 - 2017 sont considérées comme moyennes à bonnes. Les pénuries de fourrage sont estimées à environ 15 000 tonnes. Cette année 2016, la crise a causé la perte de 50 000 têtes de bétail et déplacé 10 000 foyers pastoraux.

51% de la population de la région de Diffa, aura besoin d'aide alimentaire en 2017. Soit une baisse de 26% par rapport à 2016. Si, sur l’ensemble de la région, la malnutrition a légérement reculé, elle reste encore très élevée dans certains départements : dans le celui de N'Gourti, le taux de malnutrition aiguë est de 17,3 pour cent; À Mainé Soroa, le taux de malnutrition aiguë sévère est de 3,2% et à Goudoumaria, la malnutrition chronique est de 60,4%.

082 mostaffected

Du point de vue social, un sondage effectué en octobre par le Conseil danois pour les réfugiés sur la protection civile dans 47 des 60 sites de déplacement de Diffa a révélé un niveau élevé de vulnérabilité des enfants déplacés par le conflit. Selon l'évaluation, près de 400 ménages sont dirigés par des enfants. Sur les 42 sites étudiés, le mariage forcé est très répandu dans 26, alors que le mariage précoce est répandu dans 31 de ces sites.

082 repartition

 

Garin Wanzam, dans la commune de Gueskerou, l'un des plus grands sites de la région de Diffa accueillant 36 000 personnes, représente le plus grand nombre d'enfants chefs de famille et enfants séparés / non accompagnés. Les enfants séparés et les enfants non accompagnés ont été enregistrés respectivement dans 68 et 51 pour cent des sites de déplacement. Des cas d'inscriptions forcées à des groupes armés ont également été observés dans un quart des sites.

Please publish modules in offcanvas position.