Sécurité

Paris fera des propositions à Niamey à la fin de l’été pour l’installation des hotspots

Paris fera des propositions à Niamey à la fin de l’été pour l’installation des hotspots

(Niamey et les 2 jours) - Devant les députés français, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a donné des détails sur l’intention de la France d’avoir des centres de traitement d’asile pour les migrants subsahariens.

« Nous sommes en réflexion pour vérifier le côté opérationnel de centres d'orientation que nous mettrions en place à la fois au Tchad et au Niger pour contribuer à maîtriser les flux de migrations,» informe M. Le Drian tout en ajoutant que « cela devrait nous amener à avoir des propositions d'action (...) à la fin de l'été.»

Le ministre français des Affaires étrangères laisse également entendre que les discussions avec les autorités nigériennes, l’Oim (Organisation internationale des migrations) et le Haut commissariat pour les réfugiés des Nations unies sont en cours pour analyser l’effectivité de ces centres.

Devant les députés, le membre du gouvernement a également déclaré que l’objectif de ces hotspots est « d’assurer la protection des demandeurs d'asile, éviter les drames méditerranéens et aussi lutter contre les passeurs.»

C’était le 28 juillet dernier que le Président Macron a fait part de sa volonté d’installer des hotspots au Niger et au Tchad en vue de traiter les questions de demande d’asile depuis le continent africain.

Please publish modules in offcanvas position.