Sécurité

Plus de 32 milliards de Fcfa de l’UE pour soutenir les 10.000 soldats du G5 Sahel

Plus de 32 milliards de Fcfa de l’UE pour soutenir les 10.000 soldats du G5 Sahel

(Niamey et les 2 jours) - Les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel (Niger, Mali, Burkina Faso, Tchad, Mauritanie) se sont réunis hier lundi à Bamako au Mali. L’objectif était de faire le point des avancées obtenues dans l’opérationnalisation de la force d’intervention du G5 Sahel contre le terrorisme.

C’est ainsi qu’il est porté à la connaissance de l’opinion que 10.000 hommes constitueront l’équipe pour sécuriser la zone des trois frontières (Niger ; Mali, Burkina Faso). On y trouvera des militaires pour la lutte contre le terrorisme, mais aussi, des policiers qui se chargeront des autres trafics comme la drogue, le trafic d’organes humains, etc.

Une autre annonce importante, c’est le soutien financier que l’Union européenne apporte à cette force d’intervention pour plus de 32 milliards de Fcfa (50 millions d’euros). L’annonce a été faite hier par Federica Mogherini (photo), vice-présidente de la commission de l’Union européenne, en visite au Mali.

Toutefois, le processus d’opérationnalisation de cette force n’est toujours pas connu. Le G5 Sahel a obtenu le feu vert de l’Union africaine en avril. Il reste celui du Conseil de sécurité de l’Onu. Au sommet G7 le mois dernier, le Président Mahamadou Issoufou s’est fait le porte-voix du Sahel en insistant sur le feu vert du Conseil de sécurité. Toujours en fin mai dernier, le Président nigérien a reçu à Niamey pour le même sujet, Mohammed Ibn Chambas, Représentant spécial des Nations unies pour l’Afrique de l’ouest et le Sahel.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.