Sécurité

La force conjointe du G5 Sahel sera opérationnelle avant la fin de l’année

La force conjointe du G5 Sahel sera opérationnelle avant la fin de l’année

(Niamey et les 2 jours) - C’est le Président du Conseil des ministres du G5 Sahel et ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop (photo) qui donne l’information. La force conjointe du G5 Sahel sera opérationnelle, d’ici la fin de l’année.

«Nous pensons que cette année, cette force sera une réalité.», a-t-il rappelé lors de la 4ème réunion conjointe des experts de l’Union européenne et du G5 Sahel.

La mise en place d’une telle force conjointe pour le Sahel, en proie à de multiples défis d’ordre sécuritaire, a été adoptée par les chefs d’Etat du Niger, du Mali, de la Mauritanie, du Burkina Faso et du Tchad, en février dernier.

M Diop a fait savoir que le G5 Sahel a le feu vert de l’Ua. « Nous attendons aussi dans les prochaines semaines d'avoir un endossement du Conseil de sécurité de l’Onu pour pouvoir opérer très clairement

Pour Angel Losada, Représentant spécial de l’Union européenne au Sahel, « l’Union européenne appuie politiquement cette force, nous allons voir tous les éléments pour essayer d’appuyer du point de vue financier et logistique».

La force conjointe du G5 Sahel consacrera sa mission à la lutte contre le terrorisme, la criminalité transnationale, l’immigration clandestine, le trafic d’organes humains.

Le Niger assure le Secrétariat permanent du G5 Sahel. En attendant l’effectivité de cette force conjointe, les Etats membres s’allient entre eux pour défendre leurs territoires et espaces « no man’s land ».

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.