Sécurité

Etat d’urgence au sud-ouest et au sud-est des frontières nigériennes

Etat d’urgence au sud-ouest et au sud-est des frontières nigériennes

(Niamey et les 2 jours) - Le Niger proclame l’état d’urgence dans la région de Diffa (sud-est, proche du Nigéria) et deux régions proches de la frontière avec le Mali (Tillabéri et Tahoua au sud-ouest). La décision a été prise en conseil des ministres vendredi dernier.

« Malgré l’accalmie relative, observée dans la région de Diffa, le gouvernement a décidé de maintenir les mesures exceptionnelles déjà prises pour faire face à la situation sécuritaire. C’est pourquoi le présent projet de décret est pris,» justifie le communiqué ministériel pour la région de Diffa.

Pour la frontière malienne, les départements concernés par l’état d’urgence sont Ouallam, Ayorou Banibongou (région de Tillabéri) et Tassara, Tillia (région de Tahoua). « Depuis un certain temps, ces départements frontaliers du territoire malien font l’objet d’attaques meurtrières perpétrées par des groupes terroristes mettant en péril la sécurité des paisibles populations et l’ordre public,» déplore le gouvernement.

L’état d’urgence donne plein pouvoir à l’armée dans son rôle de maintien de l’ordre public et en matière de défense du territoire.

Les régions proches de la frontière avec le Mali a été théâtre de plusieurs attaques terroristes ces derniers mois. Quant à la région de Diffa, l’état d’urgence était proclamé depuis 2015. L’on n’a plus enregistré d’attaques terroristes depuis septembre 2016. Certains éléments de la secte Boko Haram se sont rendus aux autorités nigériennes qui ont construit des camps de déradicalisation.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.