Sécurité

25 pays africains réunis à Niamey pour discuter de la sécurité aux frontières

25 pays africains réunis à Niamey pour discuter de la sécurité aux frontières

(Niamey et les 2 jours) - Des responsables en charge de l’appareil sécuritaire de 25 pays africains sont réunis à Niamey, la capitale nigérienne depuis mercredi. Objectif, discuter autour des questions liées à la migration et à la gestion des frontières. L’idée est de créer « les conditions d'une coopération et d'une coordination à même de nous permettre de faire face aux défis que nous posent les différents trafics, » détaille Mohamed Bazoum (photo), ministre nigérien de l’Intérieur.

Pour Fabrice Leggeri, Directeur exécutif de l’Agence européenne pour la garde des frontières et des côtes (Frontex), le choix du Niger pour abriter cette rencontre n’est pas fortuit. En dehors des relations privilégiées avec le pays, il rappelle que le Niger est « à la croisée des chemins du point de vue géographique en étant voisin aux pays sources d'immigration irrégulière. »

Le Niger subit des attaques armées à ses différentes frontières. Au Sud-ouest (frontière avec le Mali), l’armée constitue la cible d’attaques armées des groupes terroristes. La dernière en date remonte au 22 février 2017. Au sud-est (frontière avec le Nigéria), c’est le groupe Boko Haram qui sème la terreur. Le Nord du pays (frontière avec la Libye) est aussi théâtre de trafic de drogues et autres groupes armées.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.