Santé

L’épidémie d’hépatite virale « E » fait 25 victimes à Diffa

L’épidémie d’hépatite virale « E » fait 25 victimes à Diffa

(Niamey et les 2 jours) - Une épidémie d’hépatite virale « E » sévit dans la région de Diffa au sud-est du Niger. Au 19 avril 2017, 86 cas ont été enregistrés dont 25 décès, communique le ministre de la Santé publique, Idi Illiassou Maïnassara (photo), lors d’un point de presse animé mercredi à Niamey.

Retraçant l’historique de l’épidémie, le ministre informe que des cas d’ictères (coloration jaunâtre des yeux) ont été enregistrés ces dernières semaines dans les centres de santé de la région (Diffa). La majorité des signes ont été constatés chez les femmes enceintes. Et au regard du nombre important des cas, des échantillons ont été prélevés et transmis au laboratoire de l’Institut Pasteur de Dakar (Sénégal). Cette étude approfondie a permis de confirmer la maladie.

Mais l’Etat rassure et dit avoir pris des mesures de riposte et de prévention en collaboration avec les organisations sanitaires internationales. Ces mesures concernent entre autres, le déploiement d’un comité national et régional de gestion des épidémies, la mise en œuvre du plan de contingence des urgences et épidémies au niveau de la région de Diffa, et la prise en charge gratuite des malades.

L’hépatite virale « E » est une maladie du foie due au virus de l’hépatite E (Vhe). Les facteurs de risque sont liés aux mauvaises conditions d’assainissement, permettant aux virus excrétés dans les selles des personnes infectées de parvenir dans les eaux destinées à la consommation humaine. Ses signes sont la fièvre, la perte d’appétit, la nausée et des vomissements. Chez les femmes enceintes, cette maladie peut aller jusqu’à la perte du fœtus.


[ 2J ToolBox: Please make sure that you have created/published instance! ]

Please publish modules in offcanvas position.