Santé

Le Président Mahamadou Issoufou crie haro sur l’insalubrité à Niamey

Le Président Mahamadou Issoufou crie haro sur l’insalubrité à Niamey

(Niamey et les 2 jours) - En visite de terrain sur le chantier de construction de l’échangeur « Diori Hamani », à Niamey, le Président Mahamadou Issoufou (photo) s’est dit préoccupé par le fait que «la ville de Niamey croule sous les déchets».

S’adressant aux responsables des municipalités et des collectivités, le président nigérien n’a pas été tendre. «J’ai l’impression qu’il y a une insouciance et une indifférence des responsables locaux, ces comportements sont incompréhensibles.», s’étonne-t-il.

« J’ai appris qu’hier, des travaux de nettoyage ont été effectués nuitamment, parce que les autorités locales ont été informées de la présente visite. Je dois leur dire que ce n’est pas le Président de la République qu’il faut servir.», prévient-il, avant d’ajouter que les autorités locales sont plutôt au service des citoyens de Niamey.

Le Président nigérien s’est aussi adressé à la population, l’appelant à plus de responsabilité. « Nous sommes tous des croyants et il est dit que la proprété c’est 50 % de la foi. Je lance un appel aux citoyens de Niamey pour qu’ils se ressaisissent, pour qu’ils contribuent à l’assainissement de leur cadre de vie.», a-t-il exhorté. 

La capitale Niamey est confrontée à un sérieux problème de salubrité. Pas besoin de loupe pour constater les caniveaux bouchés ou inexistants, les grandes artères ensablées dues à un mauvais drainage des eaux de pluie, des dépôtoirs anarchiques devant des maisons, partout en ville, même aux abords de grandes artères de la capitale. 

Une somme d’incivismes qui pose un problème de santé publique et bien d’autres conséquences telles les inondations, et les pertes en vies humaines. L’Etat a dénombré environ 30 victimes liées aux pluies diluviennes dans la capitale, ces 5 dernières années.

 Guevanis DOH

 

Please publish modules in offcanvas position.