Santé

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose a investi plus de 150 milliards de Fcfa au Niger

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose a investi plus de 150 milliards de Fcfa au Niger

(Niamey et les 2 jours) - L’information a été donnée le 07 février 2017 par le ministre nigérien de la Santé, Dr Idi Illiassou Maïnassara à l’occasion de la visite de travail effectuée par le Directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose, Mark Dybul.

La mission entre dans le cadre d’une mobilisation de ressources financières pour lancer un vaste programme de lutte contre le paludisme au Niger. Principal partenaire du pays en matière de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, le Fonds mondial a beaucoup investi selon le ministre de la Santé. « Il a investi à la date d’aujourd’hui, plus de 150 milliards de Fcfa pour une prise en charge de ces maladies, » précise Dr Idi Maïnassara. Pour le compte de cette année 2017, le Fonds a inscrit 50 milliards de Fcfa pour accompagner le Niger selon le ministre.

Ces financements couvrent plusieurs domaines de la santé notamment la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées et bien d’autres services. Des investissements qui ont permis selon le ministre de réduire le taux de dépistage du paludisme et de prendre en charge les Personnes vivant avec le Vih/Sida (environ 15.000 Pvvih sont sous traitement en 2017).

Le Directeur exécutif a profité de son voyage pour visiter les infrastuctures sanitaires de l’intérieur du pays. Au Niger, le paludisme est une priorité de santé publique. Cette maladie représente environ 28% de toutes les morbidités enregistrées en 2014 avec une mortalité spécifique de 52,10%. Les enfants de moins de 5 ans payent le plus lourd tribut avec une mortalité spécifique de 65,10% enregistrée au cours de cette même année selon les chiffres de l’annuaire des statistiques sanitaires.

 

Please publish modules in offcanvas position.