Santé

Après Diffa, des cas d’hépatite E signalée à Zinder et Tahoua

Après Diffa, des cas d’hépatite E signalée à Zinder et Tahoua

(Niamey et les 2 jours) - Nous vous annoncions dans un article en fin juin que le bilan des victimes de l’hépatite E s’alourdit. Il était de 38 au 22 juillet dernier selon le bureau Ocha chargé de la coordination des affaires humanitaires de l’Onu. « Au total 1446 cas et 38 décès ont été enregistrés entre le 2 janvier et le 22 juillet 2017 dans la région de Diffa, » mentionne le rapport.

894 cas, dont 33 victimes, étaient signalés en juin contre 30 victimes et 664 cas en mai. Plus alarmant, « l'épidémie s'est étendue aux régions de Zinder (sud, voisine de Diffa) et de Tahoua (ouest, proche de Zinder), avec chacune un cas confirmé positif.»

Les camps de refugiés et déplacés de Diffa (à cause des violences perpétrés par Boko Haram) sont les plus touchés par cette épidémie avec 78% des cas signalés chez les femmes.

Le gouvernement et les organisations humanitaires essaient de faire face à l’épidémie avec des moyens financiers limités, précise le rapport qui ajoute que seulement 3,3 millions de dollars ont pu être mobilisés contre 8,3 millions nécessaires.

Le gouvernement, de son côté, rappelle à la population de se faire prendre en charge dans les centres de santé dès l’apparition des symptômes.

Please publish modules in offcanvas position.