Politique

Niamey plaide pour l’inscription de son Assemblée nationale au patrimoine culturel de la Francophonie

Niamey plaide pour l’inscription de son Assemblée nationale au patrimoine culturel de la Francophonie

(Niamey et les 2 jours) - En mission conjointe avec l’Assemblée nationale à Paris, le ministre délégué chargée de l’intégration africaine, Salamatou Goga a rencontré, mercredi, la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean. Occasion pour le membre du gouvernement de transmettre à Mme Jean, une requête du Président de l’Assemblée nationale nigérienne, Ousseini Tinni. Le message plaide pour l’inscription de l’Assemblée nationale au patrimoine culturel de la francophonie.

Pour les autorités nigériennes, la démarche s’inscrit dans le cadre de la diplomatie parlementaire et va en phase avec le projet de Renaissance culturelle du Niger, promu par le Président Issoufou Mahamadou.

Pour information, l’hémicycle nigérien a servi de cadre pour porter sur les fonds baptismaux, l’Agence de coopération culturelle et technique (Acct), ancêtre de la Francophonie, le 20 mars 1970. 4 ans plus tard, le Nigérien Dan Dicko Koulodo a dirigé l’Acct (1974 – 1981). Et lors de son séjour à Niamey, en février dernier, Michaëlle Jean a visité l’hémicycle qu’elle a qualifié de monument historique. Des arguments sur lesquels compte Niamey pour atteindre son objectif.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.