Justice

Face aux parlementaires nigériens, Fatou Bensouda salue la collaboration entre Niamey et la CPI

Face aux parlementaires nigériens, Fatou Bensouda salue la collaboration entre Niamey et la CPI

(Niamey et les 2 jours) - En visite de travail à Niamey, la Procureure de la Cour pénale internationale (Cpi) Fatou Bensouda (photo) s’est adressée aux responsables des institutions du pays, à l’Assemblée nationale.

Sur invitation du Président de l’Assemblée nationale Ousseini Tinni, Fatou Bensouda a pris part à la journée d’information parlementaire portant sur la Cpi, à l’hémicycle.

« Le Niger fait partie des Etats pionniers qui ont permis l’entrée en vigueur du Statut de Rome. Il a déposé son instrument de ratification le 11 avril 2002, soit un peu moins de trois mois avant la date de l’entrée en vigueur du Statut.», déclare-t-elle.

Dans un long discours, Fatou Bensouda a retracé les objectifs de la Cpi, sa vision et son mode opératoire. L’ancienne ministre gambienne de la Justice sous Yaya Jammeh, a félicité le Niger dans ses efforts visant la modernisation de la justice et la bonne gouvernance.

Elle a également remercié le Niger pour sa collaboration dans l’enquête de la Cpi au Mali. « Depuis l’ouverture des enquêtes de mon Bureau dans la situation au Mali, la Cour a en effet bénéficié d’une coopération pleine et entière des autorités nationales.», a-t-elle déclaré. « L’illustration la plus significative de cette coopération est le transfèrement à la Cour de M. Ahmad Al Faqi Al Mahdi en septembre 2015.», a-t-elle ajouté avant de conclure que « le conflit armé dans le Nord Mali pose à ce jour des défis importants à l’ensemble des pays du Sahel, y compris le Niger».

Quant aux critiques visant son institution de ne juger que des Africains, Fatou Bensouda répond : « les Etats africains ont été parmi les plus ardents défenseurs de la création de la Cpi. Le plus important est que nous puissions continuer à dialoguer sur des questions d’intérêts communs relatifs à la justice». « Nous menons actuellement une enquête en Géorgie sur le continent européen. Des enquêtes préliminaires se poursuivent en Ukraine, en Afghanistan, en Irak, en Palestine et en Colombie.», poursuit-elle.

Fatou Bensouda a précisé, en outre, que les dossiers que la Cpi prend en charge se font sur demande des Etats qui, par manque de volonté ou de compétences, font appel à l’institution qu’elle dirige.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.