Justice

5 à 10 ans d’emprisonnement pour des terroristes accusés d’avoir planifié l’attaque de leur propre village

5 à 10 ans d’emprisonnement pour des terroristes accusés d’avoir planifié l’attaque de leur propre village

(Niamey et les 2 jours) - 7 des 8 terroristes nigériens de Boko Haram jugés aux assises ont écopé d’une peine d’emprisonnement allant de 5 à 10 ans, selon Rfi.

Le procès a débuté lundi aux assises à huis clos. Pour le respect de leurs droits, des avocats commis d’office ont assuré leur défense. Le ministère public a demandé des peines de 20 ans d’emprisonnement. Une peine rejetée par le collège d’avocats commis d’office : « C’est des accusations très graves qui sont fondées sur des preuves insuffisantes, voire inexistantes. Le Procureur général a requis tout simplement, comme ça, sans faire allusion, sans citer la moindre disposition légale», proteste la défense.

Finalement, 5 à 10 ans d’emprisonnement ont été prononcés, à l’encontre de 7 des 8 inculpés.

Les incriminés sont accusés d’avoir commis des crimes dans leur propre village (Kikalam) et la ville de Diffa (faisant partie de la région de Diffa au sud-est du Niger, à la frontière avec le Nigéria). Les incriminés ont plaidé non coupable et demandé la clémence des juges.

 

Please publish modules in offcanvas position.