Justice

Début de la purgation de peine pour les personnes condamnées dans l’affaire de trafic de bébés

Début de la purgation de peine pour les personnes condamnées dans l’affaire de trafic de bébés

(Niamey et les 2 jours) - La vingtaine de personnes condamnées en mars à un an de prison dans l’affaire de trafic de bébés ont débuté leur période d'incarcération. Hier, mercredi, ils ont été convoqués à la Gendarmerie qui leur a notifié leur lieu de détention.

« Toutes les personnes condamnées dans l'affaire ont été convoquées mercredi à la gendarmerie qui va leur notifier leur décision d'incarcération.», a annoncé la chaîne privée Tenere. Une information confirmée par plusieurs sources judiciaires qui précisent que les femmes purgeront leur peine à Kollo et les hommes à Say, deux prisons situées au sud de la capitale.

Le 14 mars dernier, la Cour d’appel de Niamey a condamné les accusés, dont le chef du parti Moden Lumana, Hama Amadou, en exil en France, pour « supposition et/ou recel d’enfants ». Depuis lors, les condamnés étaient relaxés. Seule la personne considérée comme le cerveau de l’affaire et condamnée à 5 ans de prison, avait été incarcérée le jour du verdict. Les avocats de la défense avaient suspendu leur participation au procès avant le verdict.

Please publish modules in offcanvas position.