Gouvernance économique

Bases militaires occidentales, exploitation de l’Uranium par Areva, troisième mandat… Mahamadou Issoufou donne ses impressions

Bases militaires occidentales, exploitation de l’Uranium par Areva, troisième mandat… Mahamadou Issoufou donne ses impressions

(Niamey et les 2 jours) - Dans une récente interview accordée au magazine Marchés africains dans sa dernière parution, le Président nigérien Mahamadou Issoufou (photo) s’est prononcé sur plusieurs sujets. Parmi eux, les efforts entrepris dans la lutte contre la corruption, la sécurité et aussi l’accord avec Areva pour l’exploitation de l’Uranium.

Dans le domaine de la lutte contre la corruption, le Président nigérien fait savoir que les efforts engagés, depuis son arrivée en 2011, ont permis à son pays de passer de la 138ème place à la 102ème au classement Transparency International. « Nous avons mis en place des institutions pour ce faire : d’abord une ligne verte au niveau du ministère de la Justice, ensuite la mise en place de la Halcia (Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées).», détaille-t-il. « Nous allons continuer avec beaucoup de détermination sur ce chemin-là et personne ne sera épargné. Ce sera une manière de rétablir ce que j’appelle le monopole fiscal de l’Etat et améliorer l’efficacité de la dépense.», ajoute-t-il avant de conclure que l’objectif, d’ici 2021, est de positionner le Niger parmi les 50 pays les mieux gérés au monde.

Dans le domaine de la sécurité notamment la présence des bases militaires étrangères au Niger, le numéro un nigérien fait savoir que « les conditions sont telles que nous sommes obligés de recourir à des pays amis». Même s’il regrette que les pays africains ne soient pas en mesure de faire face seuls à cette menace terroriste après 50 ans d’indépendance, « les moyens d’information, de renseignement qu’elles [les puissances occidentales, ndlr]ont, permettent d’anticiper contre l’ennemi », reconnaît-il.

Mahamadou Issoufou s’est aussi prononcé sur la nature du contrat avec la multinationale française Areva dans le secteur de l’énergie. Pour lui, cet accord sauvegarde bien les intérêts du Niger. « En fait, les gens voient Areva, mais Areva n’est pas le seul actionnaire présent dans les sociétés qui exploitent l’uranium au Niger. Souvent d’ailleurs, les gens disent qu’Areva a le monopole de l’exploitation d’uranium au Niger : il n’y a rien de plus faux.», tranche le numéro un nigérien.

Autre sujet sur lequel s’est prononcé Mahamadou Issoufou, c’est la suite de sa carrière politique. « Je suis en train d’exercer mon dernier mandat et en 2021, j’organiserai des élections transparentes et passerai le témoin à celui que les Nigériens auront choisi.», répond-il.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.