Gouvernance économique

Un comité national installé pour identifier les opportunités à tirer de la Zone de libre-échange continentale

Un comité national installé pour identifier les opportunités à tirer de la Zone de libre-échange continentale

(Niamey et les 2 jours) - L’Exécutif nigérien a mis en place, mardi, une commission ad’hoc pour préparer et faire le suivi des négociations de la Zone de libre-échange continentale (Zlec) censée favoriser l’émergence du commerce intra-africain.

La mission assignée à ce comité national technique est d’identifier les intérêts et les préoccupations du Niger pendant ce processus de négociation, de faire des recommandations au gouvernement face aux enjeux et défis liés à la Zone de libre-échange continentale (Zlec) ; de mettre en place des sous-comités correspondant aux groupes techniques de travail définis par l'Union africaine et de définir les positions nationales de négociations et élaborer des rapports périodiques sur les négociations au niveau de l'Union africaine.

Pour le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé, Sadou Seydou, le projet de création de la Zlec ressort des enjeux et défis pour des économies aussi faibles que celles du Niger et dont la capacité commerciale est très précaire. « L'ouverture est certes une source de richesse. Mais une ouverture rationnelle tenant compte de nos atouts et nos faiblesses.», ajoute-t-il pour justifier la mise en place de ce comité national de suivi.

La Zone économique de libre-échange continentale (Zlec) est l’un des objectifs phares de l’agenda 2063 de l’Union africaine. L’idée de sa mise en place est de stimuler le commerce intra-africain qui ne représente que 10% des échanges (le plus faible au monde), contre 70% au sein de l’Union européenne ou encore 52% en Asie. D’autre part, l’Afrique n’est présente dans le commerce mondial (en matière de parts) qu’à hauteur de 2%. La mise en place de la Zlec permettra au commerce intra-africain d’être boosté à hauteur de 35 milliards de dollars, par an, d’ici 2022. Le Président nigérien Mahamadou Issoufou est désigné par ses pairs de l’UA pour piloter l’installation de la Zlec.

Guevanis DOH

Please publish modules in offcanvas position.