Gouvernance économique

La Cour des comptes recommande le respect du Code des marchés publics

La Cour des comptes recommande le respect du Code des marchés publics

(Niamey et les 2 jours) - La Cour des comptes a remis, le 23 juin dernier, au Président Mahamadou Issoufou, son rapport comptant pour l’année 2014.

Dans son compte-rendu, la Cour des comptes signale une « timide mise en œuvre des recommandations faites aux autorités communales et aux autorités de tutelle ». Par contre, l’institution de contrôle des finances publiques et de veille à la bonne gouvernance estime une prise en compte des recommandations adressées aux sociétés d’Etat et aux établissements publics contrôlés.

A l’ordre des recommandations, la Cour suggère le respect du Code des marchés publics et des règles budgétaires. Le respect des dispositions relatives aux prélèvements fiscaux, l’application des dispositions des conventions de financement et des statuts du Code de travail ont aussi été recommandés dans le rapport.

A l’endroit des partis politiques, la Cour relève des anomalies importantes dans la tenue de la comptabilité de ces organisations, notamment le non-respect du délai du dépôt de leurs comptes et des conditions légales d’utilisation de la subvention octroyée par l’Etat ainsi que la classification des ressources.

En ce qui concerne le retard du rapport, le Président de la Cour, Saidou Sidibé, a évoqué des raisons de calendrier et « l’absence du Premier Président pendant presque toute l’année 2016.»

La Cour des comptes a été créée au Niger en 2010 dans le but de promouvoir la bonne gouvernance. Elle a pour mission de fournir un rapport public, chaque année, sur la gestion et les résultats des entreprises étatiques. Durant sa prise de parole, le Président Issoufou a promis que des dispositions seront prises pour renforcer les capacités financières et humaines de cette institution.

Please publish modules in offcanvas position.