Gouvernance économique

Au Niger, le niveau de taxation des entreprises se situe en dessous du taux moyen pratiqué sur le continent africain

Au Niger, le niveau de taxation des entreprises se situe en dessous du taux moyen pratiqué sur le continent africain

(Niamey et les 2 jours) - Selon l’étude «Paying Taxes 2017» publiée par le cabinet d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) et la Banque mondiale, le Niger se situe à la 35e place des pays africains. Ce classement évalue les impôts annuels et les cotisations obligatoires des entreprises moyennes (l’imposition des bénéfices, les cotisations et les charges sociales supportées par l'employeur, la taxe foncière, l'impôt sur la transmission du patrimoine, l'imposition des dividendes, etc).

Au Niger, la somme de toutes ces taxes représente 42,8% du résultat commercial de l’entreprise selon PwC. Soit 4,3 points en dessous le taux d’imposition total moyen des entreprises sur l’ensemble de l’Afrique, qui est de 47,1%.

Le Lesotho reste le pays africain où la pression fiscale sur les entreprises de taille moyenne est la plus faible. Dans ce petit pays d’Afrique australe, le taux d’imposition total s’élève à 13,6%.

La Zambie arrive en deuxième position avec un taux d’imposition total moyen de 18,6%. Elle est talonnée par la Namibie (20,7%), l’Ile Maurice (21,8%), le Botswana (25,1%), l’Afrique du Sud (28,8%), le Soudan du Sud (29,1%), les Seychelles (30,1%), la Sierra Leone (31%).

La Libye ravit cette année le 10è rang à l’échelle africaine à l’Ethiopie. Ce pays pétrolier d’Afrique du Nord affiche un taux d’imposition global de 32,6%.

Au plan mondial, les pays qui disposent des fiscalités les plus avantageuses pour les entreprises de taille moyenne sont le Qatar, les Emirats arabes unis, la Chine, le Bahreïn, l’Irlande et le Koweït.


[ 2J ToolBox: Please make sure that you have created/published instance! ]

Please publish modules in offcanvas position.