Gouvernance économique

Plus de 500 millions de Fcfa récupérés en moins de 2 mois dans la traque de biens mal acquis

Plus de 500 millions de Fcfa récupérés en moins de 2 mois dans la traque de biens mal acquis

(Niamey et les 2 jours) - L’Etat nigérien est aux trousses des fonctionnaires accusés de détournements de deniers publics. En somme, plus de 500 millions de Fcfa ont été récupérés, des biens mobiliers et immobiliers ainsi que des comptes bancaires saisis en moins de deux mois d’opération selon l’hebdomadaire national « Le Témoin » dans sa parution N°578 du 30 janvier 2017, citant le Procureur de la République.

En plus des biens suscités saisis dans l’opération de lutte contre la corruption, 50% du montant relatif au dossier Hôpital régional a été récupéré ; les sommes distribuées dans l'affaire Soraz ont été recouvrées et plus de 400 conteneurs, des véhicules et d'autres matériels lourds comme les grues ont été identifiés et placés sous scellés. Près d'un quart (1/4) du montant relatif au dossier Kandadji a été récupéré. « Tout est mis en œuvre pour que l'Etat rentre intégralement dans ses droits » informe le Procureur de la République Cheibou Soumana (photo).

Le Parquet annonce aussi des arrestations. Lesquelles arrestations concernent des dossiers relatifs aux affaires dites de la Soraz (Société de raffinage de Zinder), du Barrage de Kandadji, du Fonds de contrepartie du ministère du Plan, de l'Office des produits vivriers du Niger (OPVN), de la Centrale d'approvisionnement en intrants et matériels agricoles (Caima), ceux relatifs à la mise à disposition de certains commerçants dans des conditions obscures, à l'importation et au transit de certaines marchandises tels que le riz, les produits congelés, etc.

Parrallèlement à l’opération menée par la justice, le Trésor public publie une longue liste de personnes ayant illégalement touché des salaires ou indemnités des fonds publics et sont sonnées de les restituer. Cette liste comprend des cadres de l'administration, de hauts fonctionnaires, des opérateurs économiques, etc.

L’opération de traque des biens mal acquis a débuté en décembre 2016 au Niger.

 

Please publish modules in offcanvas position.