UEMOA

Le Togo accueille des milliers de Mobas qui fuient les conflits fonciers au Burkina Faso

Le Togo accueille des milliers de Mobas qui fuient les conflits fonciers au Burkina Faso

(Niamey et les 2 jours) - Le gouvernement togolais a annoncé dans un communiqué que près de 4000 Mobas du Burkina Faso s’exilent depuis mardi dernier au Togo, à la suite d’un affrontement entre Yangas et Mobas dans le village de Kabou, dans la province de Koulpélogo au Burkina Faso. C’est ce que rapporte Togo Top Infos.

Le communiqué précise que c’est un litige foncier qui a mis le feu aux poudres entre les deux communautés. Dans l’urgence, la plupart des réfugiés ont été installés provisoirement dans des écoles de la région des savanes.

« Ces déplacés, pour la plupart des femmes et des enfants, sont arrivés sans effets dans notre pays à la recherche de secours et se trouvent dans une situation de précarité. Les enfants sont déjà menacés d’anémie et des cas de diarrhée sont signalés. L’Etat togolais, pour sa part, rassure des mesures urgentes prises pour venir en aide aux déplacés. Il demande à la population locale des villages hôtes, une grande solidarité envers les déplacés », souligne le communiqué. 

Cet épisode critique, symptomatique de réelles difficultés rencontrées par la plupart des pays du continent dans la gestion de leur foncier aussi bien agricole qu’urbain, rappelle la nécessité de politiques foncières pragmatiques et inclusives. Dans cette optique, le Togo a récemment organisé un forum national sur cette problématique.

Souha Touré

Please publish modules in offcanvas position.